Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Projet de TGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon : Décision de RFF - Trains / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : #21298 Publié le 21/06/12 | Vues : 192

Projet de TGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon : Décision de RFF / Trains


Communiqué de Serge Godard suite à la décision de RFF :" Aujourd'hui mercredi 20 juin 2012, Réseau Ferré de France a communiqué la décision de son Conseil d'administration du 7 juin 2012 actant la poursuite des études sur le projet de LGV POCL, sur la base des scénarios Ouest et Médian par Roanne. Je prends acte avec satisfaction que le scénario Est a été définitivement rejeté, que les variantes par Mâcon ont été abandonnées, et que la variante sud par Roanne a été retenue. Cela récompense le travail engagé depuis le début du projet en 2007-2008 par Clermont et l'Auvergne en collaboration étroite avec les collectivités partenaires de Rhône- Alpes (1). Les élus clermontois et auvergnats, les collectivités, les techniciens, les forces vives associatives, consulaires, économiques, sociales, les citoyens se sont particulièrement mobilisés.


Le résultat est là. J'observe que le fuseau retenu par RFF permet une interconnexion à proximité de la plaque métropolitaine clermontoise avec la ligne historique Paris-Clermont. Ainsi les dessertes Paris-Clermont et Lyon-Clermont seront réalisables sur la quasi-totalité de leur parcours sur ligne à grande vitesse. Ainsi la métropole clermontoise a satisfaction puisque les objectifs Paris en 2h et Lyon en 1h15 seront réalisables. C'était notre objectif. Contrairement à ce qui a pu être dit par certains, l'engagement en faveur du scénario Ouest-Sud n'a pas mis en danger le projet. Au contraire, il l'a enrichi. Les principes du scénario Ouest-Sud, raccourcir le temps de parcours sur ligne classique pour les TGV quittant la LGV pour se rendre en gare de Clermont afin de fiabiliser le temps de parcours et l'exploitation, et offrir la possibilité de TGV directs Clermont-Lyon, ont été entendus et pris en compte par RFF.

Les objectifs complémentaires figurant dans la décision de RFF l'illustrent :
- « Assurer à terme un temps de parcours de référence entre Paris et Clermont- Ferrand inférieur à 2 heures »
- « Concevoir une infrastructure dont les performances permettront aux partenaires concernés de réunir les conditions d'une desserte à grande vitesse pertinente entre Clermont-Ferrand et Lyon ».

De plus, cette décision indique « Des adaptations possibles des scénarios Ouest et Médian, en Auvergne pour répondre aux attentes exprimées concernant d'une part la fiabilité des liaisons avec Paris et Lyon pour Clermont-Ferrand, d'autre part la qualité des dessertes envisageables pour Vichy, Montluçon et Moulins. » Cela conforte l'idée d'un scénario Ouest qui a été amélioré, sur la base des demandes que j'ai exprimées conjointement avec René Souchon récemment auprès de RFF.

Ainsi la nouvelle carte du projet communiquée par RFF comprend désormais une inflexion prononcée au sud, avec la possibilité d'un entrecroisement de l'infrastructure de la LGV entre Vichy et Moulins, plus proche de la plaque métropolitaine clermontoise. Cette nouvelle étape franchie est, tout comme le débat public qui s'est déroulé ces derniers mois, historique pour Clermont et l'Auvergne. Pour la première fois nous pouvons raisonnablement espérer une liaison à grande vitesse digne de ce nom pour nos territoires. Cela prouve que seul compte le travail acharné sur le long terme. Bien entendu, il reste à affiner le tracé de ces lignes, et nous continuerons à participer aux réflexions et à rester particulièrement vigilants.

(1) Dès avril 2007, le réseau Clermont Auvergne Métropole transmettait à RFF et à la SNCF son souhait d'un doublement par l'Ouest de la LGV Paris-Lyon historique. En juin 2008, la Ville de Clermont-Ferrand a adhéré à l'association TGV Grand Centre Auvergne, puis en est devenue membre « Grand Soutien » en juin 2009. En décembre 2008, une première mobilisation commune de Clermont-Ferrand, Roanne, Lyon, Saint-Etienne, Rhône-Alpes et Auvergne s'est exprimée lors d'une conférence de presse à l'Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand. Le 13 octobre 2009 a été signée à Roanne une déclaration commune des agglomérations de Clermont-Ferrand, Roanne, Saint-Etienne, Lyon, Vichy, des Conseils généraux du Puyde- Dôme, de l'Allier, de la Loire, des Conseils régionaux d'Auvergne et de Rhône-Alpes, en faveur d'un scénario le plus au sud et à l'ouest possible via Roanne.

Avec mes collègues, nous avons rencontré à plusieurs reprises les dirigeants de RFF, du Gouvernement, et le 24 novembre 2010, à l'occasion du salon des Maires à Paris, avec les Maires de Saint-Etienne, Roanne, Clermont, des représentants des régions Rhône- Alpes et Auvergne, nous avons exprimé devant la presse notre position commune sur les principes du projet de TGV POCL. Sur la base de cette mobilisation, sous l'impulsion de René Souchon, Président de la Région Auvergne, un quatrième scénario Ouest-Sud a fait l'objet d'une inscription au débat public qui a débuté en octobre dernier à Clermont et s'est achevé à Orléans fin janvier".


En savoir plus
Partager :
Facebook